Nos tutelles 

 
Bordeaux Montaigne Logo2 CNRSfilaire grand

Notre LabEx 

 
LOGO LASCARBX SITE logoPACEA

 

UMR IRAMAT-CRP2A

halshs

 Logo Ausonius Editions

Les Humanités numériques à ausonius

 LOGO ausoHNum

Séminaires

 

2018

    JEUDI 12 AVRIL de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Nigel Wilson
Titre à venir
 

 
    JEUDI 5 AVRIL de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Myles Lavan
Titre à venir
 

 
    JEUDI 29 MARS de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Moheddine Chaouali
Titre à venir

 

 
    JEUDI 22 MARS de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Estelle Oudot
Titre à venir
 

 
    JEUDI 15 MARS de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Christophe Feyel, professeur à Nancy
Titre à venir
 

 
    JEUDI 8 MARS de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Hatzopoulos
Titre à venir
 

 
    JEUDI 1er MARS de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Jaime Vives-Ferrandiz (Musée de Préhistoire de Valence, Espagne)
Espace, temps et pouvoir dans le sud-est ibérique à l¹âge du Fer
 
 

 
   

JEUDI 15 FÉVRIER de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Olivier Biguet
et Dominique Letelier-d'Espinose
Titre à venir
 

 

 
    JEUDI 8 FÉVRIER de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Marie-Yvane Daire,
DR CNRS, DU du CREAAH - Université de Rennes
Exploitation des ressources et dynamiques littorales à l'âge du Fer : un point sur le littoral breton 
 

 
    JEUDI 1er FÉVRIER de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Fabien Colléoni 
Sur l'Itinéraire de Bordeaux à Jérusalem, la mutatio Vanesia: archéologie d'un relais routier antique
 

 
    JEUDI 25 JANVIER de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Reine-Marie Bérard
Titre à venir
 

 

2017

 
    JEUDI 16 NOVEMBRE de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Dr. Stefano Struffolino
, Chargé de recherches en Histoire Ancienne - Université de Milan (Italie)
Titre à venir
 

 
   

JEUDI 9 NOVEMBRE de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Joaquín Gorrochategui, Professeur d’Indo-européen - Université du Pays Basque
Titre à venir

 

 
    JEUDI1 19 OCTOBRE de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Sophie Krausz
, Maître de conférences HDR en protohistoire européenne - Ausonius, Université Bordeaux Montaigne.
 

 
CAPEL   

JEUDI 12 OCTOBRE de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Chloé Capel
, Docteur en archéologie, chercheuse associée à l’UMR 8167
Changer le cours de l’histoire du Maghreb médiéval : découvertes archéologiques et environnementales sur la ville caravanière de Sijilmassa (Maroc)
Dans le cadre d’une thèse de doctorat en archéologie soutenue en 2016 à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, la ville médiévale de Sijilmassa (Maroc),a été étudiée par le prisme de l’archéologie, démarche largement inédite qui a permis de bousculer l’historiographie classique de cette célèbre cité caravanière, berceau de la dynastie actuellement à la tête de la monarchie marocaine.

 

 
SCHUBERT    JEUDI 5 OCTOBRE de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Pr. Paul Schubert,
Professeur de langue et littérature grecques - Université de Genève
Liberté et contrôle des individus en Égypte romaine : quelle marge de manœuvre ?
Nous vivons aujourd’hui une situation particulière où les contrôles sur les individus deviennent toujours plus fréquents : il est presque impossible d’échapper à une forme de surveillance. Qu’en était-il dans la province romaine d’Égypte ? Les forces de l’armée et de la police suffisaient-elles à tenir à l’œil la population de la vallée du Nil ? Si l’armée et la police ont joué un rôle non négligeable pour garder une province réputée turbulente, les papyrus retrouvés dans la région témoignent avant tout de nombreux mécanismes de contrôle administratif. Les autorités s’appuient sur un personnel étoffé et efficace qui leur permet de réguler de nombreux aspects de la vie des habitants. Nous aborderons quelques cas concrets afin d’illustrer la manière dont le préfet et ses subordonnés sont parvenus à exercer leur surveillance sur les Égyptiens.
 

 
DALLA ROSA    JEUDI 28 SEPTEMBRE de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Alberto Dalla Rosa,
Maître de conférence en histoire romaine - Université Bordeaux Montaigne
Un domaine d’Aelius Caesar en Maurétanie ? À propos de la délimitation d’Er-Rahel (CIL VIII 21663)
La borne d’Er-Rahel, placée par le procurateur-gouverneur de Maurétanie Cesarienne, Petronius Celer en 137 ap. J.-C., a longtemps été un casse-tête pour les historiens. Une nouvelle interprétation permet d’expliquer les contradictions apparentes du texte et d’identifier un domaine de propriété d’Aelius Caesar.
 

 
CHERIF BORDAS    JEUDI 21 SEPTEMBRE de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Ali Chérif, 
Professeur détaché auprès de l’INP (Tunisie) et Hernán González Bordas, Post-doc Juan de la Cierva – Universidad de Alcalá de Henares
Le site d’Henchir Hnich (région du Krib, Tunisie) et la découverte de la lex Hadriana de agris rudibus (IIe s. n. è.).
Lors des prospections récentes effectuées dans la région du Krib (Tunisie), Ali Chérif a découvert le site d’Henchir Hnich, à 3 km de l’ancienne Mustis. Mis à part des structures à caractère rural et trois épitaphes, le site a délivré une longue inscription contenant la lex Hadriana de agris rudibus dont on connaissait l’existence grâce à des références présentes dans d’autres inscriptions. Il s’agit donc d’une découverte unique et déterminante pour améliorer nos connaissances sur la question de l’exploitation des campagnes dans les grands domaines de l’Afrique romaine.
 

 
ABID   JEUDI 13 AVRIL - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Mohammed ABID, Maître-assistant (Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités -
Université de La Manouba (Tunisie)
« Se vivo ou se vivente fecit ». Préparer une sépulture de son vivant en Afrique romaine.
Une collection épigraphique très importante évoque la préparation de sépultures du vivant  de leurs propriétaires. Ces documents au nombre de 157 proviennent de 57 villes ou localités  de l’Afrique romaine contiennent des informations de première importance qui concernent la typologie et la nature des monuments funéraires, des commanditaires, du langage épigraphique utilisé, mais essentiellement qui se rapporte à la manière dont l’âge du défunt a été gravé ou ajouté.
 

 
GENEQUAND   JEUDI 6 AVRIL - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Denis GENEQUAND, Chargé de cours - Université de Genève
Qasr al-Hayr al-Sharqi (Syrie) et les établissements aristocratiques omeyyades du Proche-Orient
La mission archéologique syro-suisse de Qasr al-Hayr al-Sharqi a mené durant dix ans des fouilles et recherches sur l’un des établissements aristocratiques les plus importants de la première grande dynastie de l’Islam. Fondé par le calife Hisham b. ‘Abd al-Malik, Qasr al-Hayr al-Sharqi est isolé dans un environnement de steppe aride et couvre près de 10 km2. Le site comprend nombre d’éléments qui permettent d’en faire une ville neuve regroupant à la fois des fonctions politiques et économiques. Cette conférence va présenter l’ensemble des travaux menés par la mission syro-suisse entre 2002 et 2011 et replacer Qasr al-Hayr al-Sharqi dans le contexte plus large des « châteaux du désert » omeyyades.
 

 
 SANIDAS   JEUDI 30 MARS - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Giorgos SANIDAS, MCF Archéologie grecque - UMR 8164 Halma - Université  de Lille 3 SHS
Métallurgie urbaine à Thasos archaïque
À Thasos, dans le nord de l’Égée, les colons de Paros (Cyclades) ont établi leur asty sur un site minier et métallurgique thrace. Pendant presque toute l’Antiquité la ville disposait d’une mine « urbaine », sous l’acropole de la cité. De même, plusieurs contextes témoignent de la présence d’une métallurgie variée pendant la période archaïque. Récemment, des études pluridisciplinaires permettent de progresser sur plusieurs aspects de cet artisanat tout en soulevant de nouvelles interrogations.
 

 
PIERI    JEUDI 23 MARS - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Dominique PIERI, Professeur d’archéologie byzantine - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Économie et pèlerinage : les fouilles de la Via Sacra sur le sanctuaire paléochrétien de Saint-Syméon (Syrie)
À partir de 2007, un nouveau programme archéologique a vu le jour sur le site du grand sanctuaire paléochrétien dédié à Syméon le Proto-stylite (v. 390-459). Jusqu’à ce que la guerre en Syrie interrompe les opérations de terrain en 2010, ce sont quatre campagnes de fouille qui se sont déroulées sur la base d’un programme axé d’une part sur l'architecture monumentale et vernaculaire du sanctuaire et d’autre part sur la culture matérielle au temps du pèlerinage par l’exploration de structures commerciales inédites (boutiques et bâtiments d’accueil).
 

 
DOUKELLIS    MERCREDI 22 MARS - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Panagiotis DOUKELLIS, Professeur d’archéologie byzantine - Université Panteion d’Athènes
Le temps chez les Lagides
La question de la maitrise du temps et de l’espace par le pouvoir lagide revient souvent dans la bibliographie scientifique. Toutefois, on peut avancer l’interrogation historique sur l’essence historique de la notion du temps en premier lieu : avant de s’interroger sur les usages politiques du temps, force est de s’arrêter sur les possibles assertions de la notion, qui, à chaque fois mises en valeur par le discours politique acquièrent une connotation spécifique.
 

 
HOLTZMANN    JEUDI 16 MARS - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Bernard HOLTZMANN, Professeur émérite d’archéologie grecque - Université Paris Nanterre
Un aspect original de la sculpture de Thasos : la représentation des héros sur les reliefs votifs et funéraires
Favorisés à Thasos par l’abondance des cultes de héros et l’existence d’ateliers de sculpture depuis le VIIe siècle av. J.-C., la représentation des héros,  banqueteurs et cavaliers, est particulièrement développée à Thasos, où l’on peut suivre son évolution pendant huit siècles et son passage du votif au funéraire.
 

 
BOUCHERON   

MARDI 14 MARS - de 18H à 20H
Amphi archéo (ACH005) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Patrick BOUCHERON, Professeur d'histoire du Moyen Âge à l'université de Paris 1, Directeur des
Publications de la Sorbonne et invité de la Chaire Gilles Deleuze de la fondation Bordeaux Université

avec la participation de Frédéric BOUTOULLE (PR université Bordeaux Montaigne - Ausonius), Sandrine LAVAUD (MCF université Bordeaux Montaigne - Ausonius) et Ézéchiel JEAN-COURRET (MCF université Bordeaux Montaigne - Ausonius)

La « fabrique urbaine » dans la fabrique de l’histoire
Concept anglais, la fabrique urbaine, dont les historiens et archéologues français se sont largement emparés, notamment « l’école de Tours », pour l’étude conjointe des dynamiques de la construction et des pratiques spatiales, a été déclinée à différentes échelles : celle relative aux marqueurs de l’espace public et à la définition de cet espace (de l’échelle de l’attribut matériel du gouvernement urbain au monumental) à celle de l’espace urbain dans sa globalité. La première tend à privilégier  une approche synchronique du processus, la seconde une approche plus diachronique. Cette dernière, telle qu’elle est menée dans la collection de l’Atlas historique des villes de France, se joue d’une multiplicité de sources (textuelles, archéologiques, iconocartographiques) et d’une interdisciplinarité, pour rendre compte de la fabrique urbaine par l’intermédiaire d’une production centrale : le plan historique ; élaboré à partir du cadastre napoléonien, le plan donne une vision cumulative des formes spontanées et planifiées du processus de construction spatiale. Ainsi, les atlas constituent de véritables outils pour tous les acteurs de l’urbain et du patrimoine (chercheurs, aménageurs, élus, habitants).

 

 
FAUVELLE    JEUDI 9 MARS - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
François-Xavier FAUVELLE, DR CNRS, Directeur de l’UMR TRACES, Université de Toulouse
La ville africaine médiévale, optimum articulatoire
Les sources écrites et l'archéologie donnent de certains sites urbains situés en Afrique l'image de complexes multipolaires favorisant et ordonnant les interactions entre groupes sociaux, ethniques et religieux. Si cette récurrence ne peut certes pas être considérée comme un caractère distinctement africain, elle semble bien en tout cas s'appliquer aux capitales des formations politiques africaines médiévales. Celles-ci étaient en effet aussi bien des lieux de mise en scène du pouvoir (à destination de groupes multiples) que de mise en œuvre d'un courtage des échanges (entre ces groupes), le pouvoir et la richesse des élites politiques reposant sur leur faculté à organiser l'articulation entre réseaux commerçants à longue distance. Mais si cet optimum articulatoire se reflètent dans la topographie, il s'exprime également dans l'implantation spatiale de certaines de ces cités, expliquant de la sorte d'apparentes aberrations comme la localisation de sites urbains dans des milieux a priori impropres. Pour le comprendre, et bien entendu aussi pour retrouver ces sites sur le terrain, il faut se défaire de quelques fausses évidences.
 

 
GRATALOUP   

JEUDII 16 FÉVRIER - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Christian GRATALOUP, Professeur émérite de géographie à l’université Paris Diderot
La ville en tout temps et en tous lieux : cela fait-il sens ?
Peut-on circonscrire le plus petit commun dénominateur à l’ensemble des réalités sociales qualifiées de « villes » ? Sinon, quel pourrait-être le sens du mot ? Une tentative (carto)graphique permettra, espérons-le, une esquisse de réponse.

écouter l'enregistrement du séminaire

voir la présentation de Ch. Grataloup (pptx)

 

 
BRIANT    MERCREDI 15 FÉVRIER - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Pierre BRIANT, Professeur émérite au Collège de France
Alexandre le Grand aujourd’hui : histoire et lieux communs
La multiplicité des publications de spécialistes et de celles destinées au grand public, mais aussi les usages démultipliés de la figure d’Alexandre dans les médias, imposent de faire le point sur ce que peut signifier « faire l’histoire d’Alexandre » en ce début de troisième millénaire. Ce sont les termes de ce défi historien que l’auteur propose d’expliciter et de mettre au centre du débat
 

MIGNON  

JEUDI 9 FÉVRIER - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Jean-Marc MIGNON, Archéologue du Service d’Archéologie du Département de Vaucluse
Le forum de Vaison-la-Romaine, résultats de la fouille programmée
Révélé en 2011 lors d’un diagnostic d’archéologie préventive, le forum de Vaison a fait l’objet d’une fouille programmée de 2013 à 2015. Au-delà de vestiges architecturaux bien conservés, ont été mis au jour des plaquages de marbre pariétaux, des fragments statuaires et de nombreuses inscriptions. Ces découvertes complètent ainsi de façon significative notre connaissance de l’urbanisme, de la parure monumentale et des élites de la capitale des Voconces.

écouter l'enregistrement du séminaire

 

 
ROUSSET     JEUDI 2 FÉVRIER - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Denis ROUSSET, Directeur d’Études à l’École Pratique des Hautes Études - Paris
La loi éphébarchique d’Amphipolis
C’est le plus sensationnel parmi les textes exhumés du sol de la Grèce et publiés dans les derniers lustres qui vient en 2016 d’être révélé : la loi éphébarchique d’Amphipolis, comptant 139 lignes presque toutes intactes. La conférence du 2 février en donnera une présentation générale et formulera sur l’édition de K. Lazaridou et le commentaire de M. Hatzopoulos des remarques susceptibles d’en faire progresser l’interprétation.
 

MONCUNILL MARTI   JEUDI 26 JANVIER - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne

Noemí MONCUNILL MARTI, Chercheuse postdoctorale Marie Skłodowska Curie (Orient et Méditerranée - Université Paris Sorbonne)
Langues et pratiques épigraphiques vernaculaires en péninsule ibérique : du déchiffrement des écritures à l'ère du numérique
Le déchiffrement de l'écriture ibérique par M. Gómez Moreno (1922, 1949) révéla l'existence de plusieurs langues et écritures vernaculaires, qui firent de la péninsule ibérique l'un des territoires les plus riches de l'Occident classique d'un point de vue linguistique. Bien que la plupart de ces langues demeurent à nos jours mal connues, quelques contributions remarquables ont été apportées depuis les années 2000 grâce aux progrès permis par le traitement informatique des données. Cette intervention présentera deux nouvelles lignes de recherche illustrant la façon dont les outils numériques ont marqué les études récentes concernant les langues paléohispaniques et ont contribué à la diffusion de ce patrimoine culturel, à savoir la numérisation et la géolocalisation de l'onomastique indigène, d'une part, et la codification et systématisation en Unicode des écritures autochtones, de l'autre.

 

 
CARLIG   JEUDI 19 JANVIER - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Nathan CARLIG, Ricercatore a tempo determinato Università di Roma "La Sapienza" - Collaborateur scientifique au CEDOPAL de l'Université de Liège
Les codices miniatures grecs et latin d’Égypte (IIIe-VIIe/VIIIe siècle) : contenu, forme et fonction
La conférence propose une étude globale des codices miniatures grecs et latins provenant d’Égypte. L’examen de leur contenu, de leur forme et de leur mise en page, ainsi que de leur provenance, lorsqu’elle est connue, permettront d’identifier des contextes de production et d’utilisation de ces livres de petit format.
 

 
FERRARY   JEUDI 12 JANVIER - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
jean-Louis FERRARY, Membre de l’Institut, Directeur d’études émérite à l’EPHE
Claros, de la cité libre aux mémoriaux de délégations
D’une part, retour sur l’épigraphie de Claros de la création de la province d’Asie à l’époque augustéenne, notamment les décrets en l’honneur de Ménippos et Polémaios publiés par J. et L. Robert en 1989 (dernier quart du 2e s. av. J.-C.) et les inscriptions en l’honneur de Romains publiées par J.-L. Ferrary en 2000 (1er siècle av. J.-C.) : corrections et additions apportées dans le volume sur Rome et le monde grec (Paris, 2017). D’autre part, synthèse des principales conclusions tirées de la publication (Paris, 2015) du dossier des mémoriaux de délégations (2e s.-premier tiers du 3e siècle ap. J.-C.)
 

2016

MASKOVA   JEUDI 1er DÉCEMBRE - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Pavlína MAŠKOVÁ, Coordonnatrice des projets et rédactrice des publications au Centrum medievistických studií (Centre d’Études Médiévales) – Institut de Philosophie de l’Académie tchèque des Sciences et de l’Université Charles de Prague
L’inhumation dite atypique en Tchéquie médiévale et moderne
En présentant les résultats de fouilles conduites en Tchéquie et en les comparant aux données polonaises, slovaques et autrichiennes, la communication s’intéressera aux inhumations qualifiées de déviantes, d’anormales ou encore d’atypiques par les archéologues. Le propos considèrera les inhumations situées à l’intérieur du cimetière chrétien tout autant que celles découvertes à l’extérieur de celui-ci. Loin du cimiterium, les inhumations peuvent également  prendre place dans des espaces déshonorants : les fourches patibulaires, également appelées gibets, seront alors au cœur de la réflexion.

 

 

SEMINAIRE EPIGRAPHIE PETROVIC  

Dans le cadre du séminaire de M2 du Professeur J. France, le professeur Vladimir Petrovich, de l’Institut des études balkaniques de l’Académie serbe des sciences et des arts (ASSA), donnera trois conférences :

Les travaux des Romains aux Portes de Fer Egeta et Aquae
vendredi 4 novembre 2016 de 10h à 12h30
(salle Pierre Paris de la Maison de l’archéologie)

La Pannonie : L'introduction historique, les sources épigraphiques et le développement des voies et des agglomérations romaines à l’est de la province (Sirmium, Bassianae, Taurunum)
jeudi 24 novembre 2016 de 15h30 à 17h30
(salle archéométrie de la Maison de l’archéologie)

Les bornes milliaires de la Mésie Supérieure : Contribution à la chronologie des voies et à l'interprétation des itinéraires romains
vendredi 25 novembre 2016 de 10h30 à 12h30
(salle Pierre Paris de la Maison de l’archéologie)

 

BADOUD  
JEUDI 24 NOVEMBRE - de 18H à 20H

Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Nathan BADOUD, Professeur à l’université de Fribourg / Fonds National Suisse
La marine de guerre rhodienne
Durant toute la période hellénistique, Rhodes fut crainte et admirée pour sa marine de guerre. Parmi les historiens contemporains, certains considèrent  que l’emploi des navires de la cité aurait visé à assurer un équilibre des puissances en Méditerranée orientale, d’autres que leur financement aurait été largement tributaire des associations privées établies dans l’île. Une réévaluation des sources écrites et archéologiques amène à de nouvelles conclusions.
 

SAPIN  

JEUDI 17 NOVEMBRE - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne 
Christian SAPIN, Directeur de recherche émérite CNRS (UMR Artehis, université Auxerre-Dijon)
Archéologie du bâti, archéologie des usages, l’exemple des cryptes

Depuis plusieurs décennies l’archéologie du bâti se présente souvent sous l’angle des techniques de construction et de mise en œuvre. Elle engendre cependant une  autre  forme d’approche, celle de la compréhension des espaces et des usages, dans l’habitat comme dans le monument. Nous proposons d’aborder ces aspects  à travers l’exemple de ces constructions particulières que sont les cryptes.

 

LECHENAULT MICHEL   

JEUDI 10 NOVEMBRE - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Marine LECHENAULT, Docteur en langues, histoire et archéologie des mondes anciens, universités Lyon 2 et Rome I La Sapienza
& François MICHEL, Chercheur associé Ausonius - Université Bordeaux Montaigne
Le site de San Paolo (Meria, Haute-Corse) : données historiques et archéologiques
La communication propose de présenter les travaux archéologiques réalisés depuis 2013 sur la commune de Meria (Haute-Corse), et tout particulièrement sur le site de San Paolo, par une équipe rattachée aux universités Bordeaux 3 et Lyon 2.
San Paolo apparaît comme un établissement actif à l’âge du Fer et à l’époque romaine, aménagé sur une butte, dans le méandre d’un cours d’eau, à un kilomètre de la ligne de côtes actuelles. Son étude permet d’aborder les faciès culturels capcorsins protohistoriques ainsi que les voies de la romanisation sur ce micro-secteur corse.

 

PIRES  

JEUDI 3 NOVEMBRE - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne 
Hugo PIRES, Chercheur associé au CEAU, Doctorant de la FAUP – Université de Porto
Morphologies virtuelles et perception augmentée : révéler des textes  épigraphiques

Assez souvent, les témoignages du passé et, parmi eux, les inscriptions, sont arrivés à nos jours à un tel point endommagés que notre perception sur leur contenu se voit conditionnée. L’avènement récent de la numérisation 3D a ouvert la possibilité de répliquer virtuellement la forme du monde matériel en permettant la mise en œuvre d'un nouveau champ d'étude sur la morphologie des surfaces. Lors de cette conférence, les résultats de l'application d'un nouvel algorithme de contraste morphologique à l’épigraphie seront présentés. Ils permettent de révéler des textes que jusqu’à maintenant on croyait perdus.

 

ZEMOUR  

JEUDI 27 OCTOBRE - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne 
Aurélie ZEMOUR, Chaire Junior LabEx LaScarBx
L'archéologie de la mort : genèse, concepts et perspectives

Si des sépultures sont régulièrement fouillées dès le 19e siècle, ce n'est que dans la seconde moitié du 20e siècle qu'elles deviendront un véritable objet d'étude. Progressivement, l'approche archéologique des contextes sépulcraux, mise au point sur de vastes sépultures collectives néolithiques, a fait naître une discipline autonome évoluant vers une lecture interprétative totale de la sépulture. Alors qu'elle concerne désormais toutes les périodes et tous les types de dépôts de restes humains, ce qu'on appelle aujourd'hui l'archéologie de la mort ou l'archéothanatologie vise, entre autres, la reconstitution et l'interprétation des gestes funéraires en lien avec toutes les autres données archéologiques.

 

HONIGMAN  

JEUDI 20 OCTOBRE - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris (ACH037) - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne 
Sylvie HONIGMAN, Professeur d’histoire ancienne à l'Université de Tel Aviv
La révolte des Maccabées contre Antiochos IV (Judée, 168 av. J.-C.) : quelle relecture narrative pour quelle relecture historique ?

Si les historiens de l’Antiquité sont désormais bien conscients de ce que tout récit historiographique ancien doit d’abord être analysé dans sa dimension littéraire avant de pouvoir servir de document historique, les deux premiers livres des Maccabées, principale source pour nous de la révolte judéenne contre les Séleucides (169-164 av J.-C. environ) posent un défi particulier : bien qu’écrits en grec, leur outillage rhétorique s’inscrit délibérément dans la tradition indigène locale. Faute d’avoir correctement décodé leur construction discursive, les historiens modernes se sont mépris sur leur valeur comme source historique. L’intervention s’emploiera à poser des questions de méthode au travers de ce cas particulier.

 

COMTE GORGUES  

JEUDI 13 OCTOBRE - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne  
Alexis GORGUES, Maître de conférence en archéologie protohistorique & Florent COMTE, Assistant ingénieur en modélisation 3D - Ausonius, université Bordeaux Montaigne
Le problème et la solution: quelques applications de solutions 3D à la recherche de terrain.
L'infographie 3D a pendant été très longtemps utilisée de façon prédominante dans une optique interprétative. Il s'agissait de rendre compte, principalement dans le domaine architectural, de l'aspect originel d'un ensemble archéologique. Récemment, la 3D s'est imposée comme un moyen d'enregistrement des données de terrain. Les chantiers de fouille de Malvieu (Saint-Pons-de-Thomières, Hérault) et de Foz-Calanda (Teruel, Espagne) ont servi depuis 2012 de laboratoire expérimental concernant la mise en oeuvre de ces méthodes. Ce séminaire proposera un retour sur cette expérience, ainsi qu'une approche prospective sur de possibles développements à venir.

 

GONZALEZ BORDAS   

JEUDI 6 OCTOBRE - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne  
Hernán González Bordas,  Docteur en histoire ancienne - Post-doctorant LabEx

Une nouvelle lecture du règlement de Lella Drebblia : vers une compréhension des grandes inscriptions agraires d’Afrique
La découverte en 1999 de l’inscription de Lella Drebblia (AE, 2001, 2083, Dougga, Tunisie) constitue un témoignage des règlements agraires des domaines impériaux qui n’a pas encore été exploité en profondeur. L’analyse que nous menons sur cette inscription apporte de nouvelles données concernant, entre autres, la communication entre les procurateurs et l’organisation des habitants des domaines impériaux en même temps qu’elle nous fait connaître de nouveaux acteurs. Elle sert aussi à mieux comprendre le sermo procuratorum en ouvrant de nouvelles pistes de recherche et en écartant des hypothèses admises jusqu’à ce jour, comme la présence de la lex Manciana dans ce règlement. La compréhension des autres inscriptions contenant le sermo procuratorum, celles d’Aïn el Djemala et d’Aïn Wassel, a été améliorée, autant dans leur texte que dans leurs dimensions.

 

WOJCIECH  

JEUDI 29 SEPTEMBRE - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne  
Katharina Wojciech,  Wissenschaftliche Mitarbeiterin an der Albert-Ludwigs-Universität Freiburg i.Br.

De Thésée à Chabrias. Les figures héroïques dans la rhétorique athénienne du IVe siècle.
Dans la rhétorique athénienne, les arguments s’appuyaient souvent sur des exemples historiques. Dans les epitaphioi logoi, on attachait une grande attention aux événements mythiques. En revanche, dans les discours prononcés devant l’assemblée ou les tribunaux on constate un intérêt particulier pour l’histoire plus récente. Les stratèges de l’époque, Iphictrate, Timothée ou Chabrias, y sont présentés comme des figures paradigmatiques. L’objectif de mon intervention est d’expliquer l’importance de ces nouveaux « héros » du IVe siècle pour leurs contemporains.

 

SEMINAIRE MAURIN AOUNALLAH  

JEUDI 15 SEPTEMBRE - de 18H à 20H
Salle Pierre Paris - Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne  
Samir AOUNALLAH,  Directeur de recherche à l'institut National du Patrimoine (INP), Tunisie et Louis MAURIN, Professeur honoraire des Universités

La fondation de la colonie de Thugga, Afrique proconsulaire (Dougga, Tunisie)
Il est possible aujourd’hui de restituer entièrement la longue inscription du portique occidental du forum de Dougga. Elle est l’écho des cérémonies qui, en 265, quatre ans après la fondation de la colonie, la commémorèrent avec faste. Cette fondation tardive s’insère dans la politique municipale de Gallien en Afrique proconsulaire

 

 

 

 

 

 

SÉMINAIRES AUSONIUS JANVIER/AVRIL 2016


     
  AILLET    DESBROSSE DUROST    FRANCESCHELLI    HAMON    SKRE  
         
LAROCHE WILGAUX PITTIA MONSON MAGNANI
         
DENTI DUPRAZ BOCCHI SAYAR