Nos tutelles

 
Bordeaux Montaigne Logo2 NB CNRSfilaire NB

Notre LabEx 

 
LASCARBX  

Nos partenaires 

 
LOGO IRAMAT CRP2A NB logoPACEA NB FSAB logo NB 
 Logo Ausonius Editions
LOGO ausoHNum site

Institut Ausonius
Maison de l'archéologie
8, esplanade des Antilles
33607 Pessac

05 57 12 46 51

 plan acces Ausonius

Actualités du laboratoire

à la une

     
 
PUB ARMEE IMAGINAIRE  

L’armée imaginaire. Et si on repensait l’histoire ?

La République romaine est-elle morte parce que ses légions auraient fini par être recrutées, pour l’essentiel, parmi les plus pauvres de ses citoyens ? François Cadiou, professeur d’histoire romaine (Ausonius UMR 5607 – Université Bordeaux Montaigne/CNRS), signe un ouvrage remarqué qui remet en cause cette théorie traditionnelle.

en savoir +


AFFICHE CULTES  

Les cultes de l’Adriatique.IIIe s. a.C. -VIIe s. p.C.)
Table ronde internationale

Palais de la Culture Aleksander Moisiu, Piazza Liria, Dürres - Albanie
26-28 avril 2018

Organisateurs : 
Luan Perzhita, directeur de l’Institut archéologique de Tirana
Francis Tassaux, Institut Ausonius / Université Bordeaux Montaigne ; coordinateur du projet AdriAtlas

Depuis la table ronde de Bordeaux en 1997 sur “les cultes polythéistes dans l’Adriatique romaine”, les religions n’ont pas ou peu été au centre des grands congrès internationaux ou régionaux de l’Adriatique alors que la documentation s’est accrue, en particulier grâce aux nouvelles publications épigraphiques. En outre, une masse de données nouvelles, éparpillées dans les revues, enrichissent constamment les questions religieuses.
C’est pourquoi, dans le cadre de l’Atlas informatisé de l’Adriatique antique – AdriAtlas (Adriaticummare.org) et à l’occasion de sa réunion annuelle, il a été décidé de tenir une nouvelle table ronde à Durrës en Albanie, sur invitation de l’Institut archéologique de Tirana, avec le soutien de l’Ecole française de Rome et d’Ausonius-Université Bordeaux-Montaigne. Par rapport à la Table de Bordeaux, le cadre chronologique a été décalé puisqu’il s’étend du IIIe s. a.C. au VIIe s. p.C., de l’arrivée de Rome à celle des Slaves en Adriatique.
Dans cette rencontre de spécialistes de l’Adriatique, albanais, croates, français, italiens et slovènes, l’objectif est de produire de nouvelles synthèses et de stimuler de nouvelles enquêtes dans le domaine religieux, au sein de ce vaste espace qui est à la fois un lieu d’échanges intenses et une mosaïque de régions et de peuples divers. C’est en même temps l’occasion de faire sortir de nouveaux documents ou d’en réétudier d’autres, en les publiant d’abord avec rigueur. Pour les communications comme pour les posters, c’est aussi l’occasion de publier des cartes de distribution des cultes par phase chronologique, en tenant compte toujours des données quantitatives.

voir le programme


Affiche JE Comment  

Comment s'écrit l'autre ?
Sources épigraphiques et papyrologiques dans le monde méditerranéen antique

2ème journée internationale - Jeudi 26 avril 2018 - Salle Pierre Paris de la Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne

La première journée d’étude sur les contacts graphiques et linguistiques qui s’est tenue le 28 février 2017 à Ausonius a marqué le début d’un panorama illustré de plusieurs cas d’études pris autour de la Méditerranée antique.
L’éclairage apporté par l’étude des noms issus de domaines linguistiques attestés parfois de manière fragmentaire permet de renouveler la recherche traditionnelle sur l’onomastique du monde méditerranéen et d’éclairer directement les moments de rencontre entre les populations locales et les colons et marchands (grecs, latins, phéniciens, etc.).
Les cas analysés ont révélé un peu plus encore la complexité de cette problématique, dans laquelle une attention aux données matérielles reste indispensable.
L’enjeu de cette seconde journée est de venir compléter de nouvelles pièces le puzzle entamé l’année passée. Ainsi, le périple méditerranéen s’enrichira de quelques étapes, géographiques et temporelles : domaine copte, thrace mais aussi germanique et latin.
Le caractère diachronique et transculturel de ces travaux fera de cette journée d’étude un atelier méthodologique utile à tous, largement ouvert aux débats et aux discussions.

voir le programme


litaq 00478   Une nouvelle méthode pour explorer l'évolution des forêts : le séquençage ADN haut débit des bois anciens.

Dans le cadre d'un vaste projet international, des scientifiques de l'Inra et du CNRS ont isolé et séquencé avec succès de l'ADN de chêne dans des restes de bois archéologiques gorgés d'eau. 167 échantillons, provenant de 26 sites européens, ont été analysés. Certains d'entre eux ont été prélevés sur le site de la Lède-du-Gurp à Grayan-et-l'Hôpital et à l'Amélie à Soulac-sur-mer, en 2014 et 2015, dans le cadre du projet LITAQ (LaScArBx/COTE). Ils ont notamment permis de mieux définir les conditions environnementales les plus favorables à la conservation à long terme de l'ADN des bois anciens.

En s'appuyant sur les techniques de pointe de la génomique moléculaire, les chercheurs de Biogeco ont élaboré une méthode novatrice ouvrant un large champ d'investigation pour de nouvelles études en paléogénomique et paléogénétique qui éclairent les conséquences des changements environnementaux durant l'Holocène (période géologique qui débuta il y a 10 000 ans).

Pour en savoir plus

AFFICHE JdE2018 FA 1    Quoi de neuf en Aquitaine romaine ?
Le vendredi 2 février 2018, l'institut Ausonius  a accueilli la première édition de la journée d’étude "Actualités de la recherche archéologique en Aquitaine romaine". Sous l'égide de la fédération Aquitania, la manifestation a été organisée par Laëtitia Borau (chargée de recherche CNRS) et Brice Ephrem (chercheur associé Ausonius).
Les objectifs de cette journée étaient de réunir différents acteurs de l'archéologie nationale et régionale tout en donnant l'opportunité aux scientifiques de présenter leurs recherches inédites à travers des communications orales et la présentation de posters. Cette rencontre scientifique a permis de fédérer l'ensemble des secteurs d'activités privés et publics en décloisonnant les cadres administratifs et professionnels. De jeunes chercheurs et étudiants (master, doctorant) y ont également trouvé l'occasion d'exposer leurs travaux.

en savoir +

referentiel poissons u bordeaux montaigne   

Une collection de référence pour l’étude des restes osseux de poisson
Le service « Mobiliers archéologiques » de l’institut Ausonius (UMR 5607 Université Bordeaux Montaigne/CNRS) accueille au moyen d’une convention de dépôt, un remarquable référentiel d’ichtyofaune, encore méconnu par une partie de la communauté scientifique.
Fruit d’un travail de 10 ans réalisé par Brice Ephrem, archéo-ichtyologue en post-doctorat LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux, ce référentiel osseux est un outil indispensable utilisé pour la recherche et la formation des étudiants.

en savoir +


S.Zanni    SUR LES TRACES DES ROMAINS : RECONSTRUIRE LES VOIES ROMAINES À L’ÈRE DU NUMÉRIQUE

Dans le cadre des formations d’excellence proposées par l’Ecole Doctorale Montaigne - Humanités, Sara Zanni, post-doctorante à l’Institut Ausonius (UMR 5607 Université Bordeaux Montaigne/CNRS), présentera son projet de reconstruction de l’un des principaux axes routiers de l’empire romain.

RecRoad : reconstruire les voies romaines dans un monde numérique
Le mardi 5 décembre 2017, de 9h30 à 11h30, l’ancien tracé de l’itinéraire romain d’Aquilée (Italie) à Singidunum (Belgrade, Serbie) sera dévoilé au sein de la Maison de la recherche (MLR001). 

en savoir +


MP Chauffray ERC2017 u bordeaux montaigne  

L’étude des papyrus grecs et égyptiens encouragée par le Conseil Européen de la Recherche
L’excellence scientifique est à nouveau récompensée au sein de l’UMR 5607 Ausonius. Marie-Pierre Chaufray, chargée de recherches au CNRS, est lauréate d’un programme ERC Starting Grant 2017.

À l’instar d’Alberto Dalla Rosa (lauréat en 2016), Marie-Pierre recevra pendant 5 ans les moyens de mener une recherche exploratoire en dehors de tout programme scientifique établi, de toute stratégie de développement scientifique nationale ou disciplinaire. Elle constituera son équipe de recherche autour d'un thème original : "The Graeco Egyptian State: Hellenistic Archives from Egyptian Mummies (GESHAEM)".

L’objectif du programme est d’étudier l’économie, la fiscalité et l’organisation du territoire dans la région agricole la plus importante de l’Égypte, le Fayoum, au Ier siècle de la domination grecque (IIIe siècle avant J.-C.)

en savoir +


Lion   Le numéro estival de la revue Historia (n°847) renouvelle l’histoire de France à travers la présentation de 112 découvertes archéologiques.
L’oppidum de Châteaumeillant (Mediolanum), fouillé par Sophie Krausz depuis 2012, figure parmi ces découvertes exceptionnelles.
Deux pièces d’orfèvrerie uniques au monde, un lion en bronze massif et un cache-serrure à l’effigie d’Hercule, ont été mises au jour durant la fouille de l’un des 35 puits répertoriés sur le site. Ces trésors sont actuellement présentés dans le musée local Emile Chenon.


Sophie Krausz décorée de l’Ordre National du Mérite : une nouvelle distinction pour l’archéologie protohistorique
en savoir +

 

autres actualités

     
 
 
 

Présentation du GIS Humanités
Le GIS Humanités réunit des philologues, des historiens, des philosophes, des archéologues et des musicologues, qui s’intéressent aux sources et aux langues anciennes de l’Europe de la Méditerranée, à leur transmission et à leur réception, que ces sources soient des objets, des documents, des monuments, des fictions. Par-delà les cloisons disciplinaires, par-delà les discours scientifiques et les vocabulaires propres à chaque euristique, les humanités relèvent en effet d’une même tradition herméneutique : il s’agit de fouiller, d’explorer, de comprendre, d’interpréter des sources qui, mots ou choses, donnent accès à un passé qui continue de nous échapper en partie. De nombreuses sources sont encore inconnues, inédites ou faussement attribuées. Les chercheurs du GIS Humanités oeuvrent tous, avec les outils et les objets propres à leur discipline, à les découvrir, les déchiffrer, les identifier correctement, les interpréter, les publier, les relier aux savoirs acquis pour élaborer de nouvelles connaissances.

en savoir +

compte-rendu de l'AG du GIS Humanités (18/11/2017)

 
 
 
 

Antoine Dumas (membre associé de l'UMR Ausonius), lauréat 2017 du prix de thèses en Sciences humaines et sociales de l’IdEx Bordeaux
Il a été récompensé pour sa thèse sur « Le premier âge du Fer en vallée de Garonne et sur ses marges. Dynamiques chrono-culturelles et territoriales », soutenue le 4 novembre 2016 à l’Université Bordeaux Montaigne.

en savoir +

 
 
 
 

Samuel Drapeau (ancien doctorant d'Ausonius et membre associé de l'UMR) primé de l’Académie Nationale des Sciences, Belles Lettres et Arts de Bordeaux

Le 14 décembre 2017, l’Académie Nationale des Sciences, Belles Lettres et Arts de Bordeaux a remis le Prix d’histoire Arlette et Charles Higounet à Samuel Drapeau, jeune docteur en histoire de l’art médiéval.

Ce prix couronne l’auteur d’une thèse ou d’un travail de recherche sur le Moyen-Âge, dans la lignée des travaux du professeur Charles Higounet. Doté par la Fondation éponyme créée à cet effet, le prix d’histoire 2017 récompense la thèse de Samuel sur « L’église Saint-Michel, la fabrique d’un monument. Étude historique, artistique et archéologique ».

en savoir +

 
 
 
 

PATRIMONUIM Bandeau
The ERC project PATRIMONIVM 
Geography and economy of the imperial properties in the Roman world

(from Augustus to Diocletian)

en savoir +

 
 
 
 

Parution de l’ATLAS HISTORIQUE D'AGEN
Sandrine Lavaud, coord. (20017) : Atlas historique d’Agen, n° 50, collection Atlas historique des villes de France, Ausonius-Éditions, Pessac.

Cinquantième volume de la collection de l’Atlas historique des villes de France, l’Atlas historique d’Agen sera présenté lors d’une cérémonie qui aura lieu le 5 mai 2017 (10h-12h) au salon des Illustres à la mairie d’Agen, en présence du maire, Jean Dionis du Séjour. Il est le premier à paraître d’une série de cinq atlas (Agen Bayonne, Mont-de-Marsan, Pau, Périgueux), réalisée dans le cadre du programme Région : « Les villes-têtes de l’Aquitaine : approches historique, cartographique et comparative » (coord. S. Lavaud et É. Jean-Courret). Renouvelant profondément les connaissances sur la ville, il retrace la formation de l’espace urbain des origines protohistoriques à nos jours, grâce à son Plan historique et ses deux tomes de commentaire textuel, l’un à l’échelle de la ville (t. 1, Notice générale), l’autre à l’échelle des monuments (t. 2, Sites et monuments).

en savoir + ausonius éditions

 
 
 
 

Les archives de l’Aquitaine "anglaise" à la portée de tous
Les souverains anglais nous ouvrent les portes de leur duché d’Aquitaine grâce au lancement du site internet
« L’Aquitaine ducale 1250-1450 »

Ce site de médiation scientifique est destiné à présenter à un large public une sélection d'informations sur l'Aquitaine des derniers siècles du Moyen Âge (XIIIe-XVe siècles), notamment grâce à la matière première des Rôles gascons. (www.gasconrolls.org) L’édition numérique de cette exceptionnelle série d'archives de la chancellerie anglaise a fait l’objet d’un programme de recherche (lien LaScArBx), soutenu par le LabEx LaScArBx, l’Institut Ausonius, la région Aquitaine et la DRAC Aquitaine.

« L’Aquitaine ducale 1250-1450 » est ainsi le premier site internet dédié à la valorisation d’un programme de recherche.

La conception du site autour de 5 grands thèmes et d’un glossaire a été coordonnée par Frédéric Boutoulle, professeur d’histoire médiévale et vice-président de la commission recherche de l’université Bordeaux Montaigne.
L’historienne médiéviste, Maëlys Letteron, a rédigé les textes et sélectionné l’iconographie. La création du site et son interface graphique ont été confiées à Carole Baisson, chargée de communication visuelle à l’Institut Ausonius.

Soutenu financièrement par la Direction régionale des Affaires Culturelles (service des collections, de l'information et de la communication), il est hébergé par l'université Bordeaux Montaigne sur le site d'Ausonius (onglet Valorisation).

 
 
 
 

CLASSEMENT MONDIAL DES UNIVERSITÉS 2017 : BORDEAUX SE DISTINGUE POUR L'ARCHÉOLOGIE 
Le QS World University Rankings by Subject fait ressortir l'excellence française dans le domaine de l'archéologie : le site bordelais (qui s’était déjà distingué l’année dernière dans le top 50 mondial) passe de la 43ème place à la 16ème place cette année et à la 1ère place des universités françaises (devant Paris-I Panthéon-Sorbonne et Paris-Sorbonne).
en savoir +
lire l'article du Monde

L’UMR Ausonius se félicite de ce résultat qui est le fruit du travail accompli depuis plusieurs décennies sur le site de Bordeaux, auquel a concouru l'ensemble des "sciences archéologiques" présentes dans le laboratoire (archéologie de terrain, histoire ancienne et médiévale, histoire de l’art, philologie classique). Nos tutelles, le CNRS et l’Université de Bordeaux 3 puis Bordeaux Montaigne ont accompagné et favorisé cette dynamique, avec, en particulier, la construction d’une Maison de l’Archéologie en 1994 puis d’un Archéopôle en 2004. Après la mise en place de la Fédération des sciences archéologiques de Bordeaux (FSAB), la création du LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux (LaScArBx), en 2011, associant notre unité à deux autres laboratoires du site, l'IRAMAT-CRP2A (CNRS-UBM) et PACEA (CNRS-MCC-UB), a donné une impulsion décisive et a permis de décloisonner et de développer nos recherches pour atteindre un niveau d’excellence et de notoriété internationale que ce classement reconnaît aujourd’hui, nous encourageant à poursuivre et à intensifier encore nos efforts.

 
 
 

 

 

 

LOGO PETRAE
LOGO AQUITAINE DUCALE