NOS TUTELLES  
Bordeaux Montaigne Logo2  LOGO CNRS Web  MIN Culture RVB 
NOS PARTENAIRES  
LOGO IRAMAT CRP2A  logo PACEA Web  FSAB logo Web
NOTRE LABEX
   
LOGO LaScArBx     
NOTRE TWITTER
   
 twitter    

LOGO BIBLIOTHEQUE

 Logo Ausonius Editions
LOGO ausoHNum site

Institut Ausonius
Maison de l'archéologie
8, esplanade des Antilles
33607 Pessac

05 57 12 46 51

 plan acces Ausonius

Recrutements

 

 

Février 2021
   Ingénieur.e. de recherche contractuel.le en humanités numériques
Affectation :
UMR AUSONIUS
Localisation :
Université Bordeaux Montaigne - Bordeaux
Durée :
CDD de 14 mois
Rémunération :
2324€ brut mensuel
Prise de fonction :
01 avril 2021 
 

PROJET GYMNASIA
Gymnases et culture athlétique en Asie Mineure occidentale et méridionale aux époques hellénistique et impériale
Gymnasien und athletische Kultur im Westen und Süden Kleinasiens in Hellenismus und Kaiserzeit

La personne recrutée participera aux travaux du projet « GymnAsia. Gymnases et culture athlétique en Asie Mineure occidentale et méridionale aux époques hellénistique et impériale », dirigé par Pierre FRÖHLICH (Institut Ausonius – Université Bordeaux Montaigne) et Christof SCHULER (Kommission für Alte Geschichte und Epigraphik, DAI, Munich), financé par l’ANR et la DFG (2021-2023).

•Contexte scientifique
Le projet est consacré à l’étude des formes matérielles et institutionnelles de la culture agonistique et gymnasiale dans les cités grecques d’Asie Mineure du IVe s. a.C. au IIIe s. p.C.
Les époques hellénistique et impériale virent une floraison des concours athlétiques, dont le nombre s’accrut à partir du milieu du IIIe siècle a.C., en particulier en Asie Mineure, et qui connurent leur apogée à l’époque impériale. La condition préalable à ce phénomène était la généralisation de l’entraînement athlétique, de sorte que le gymnase en tant qu’institution et que bâtiment est devenu un symbole de la vie civique dans les villes grecques. Lieux d’entraînement gymnique et militaire, d’éducation, de sociabilité, de transmission de pratiques et de valeurs civiques, les gymnases étaient un sujet de préoccupation majeur des cités grecques ainsi qu’un gouffre financier. Au cours de six siècles d’histoire, ils ont aussi connu de nombreuses transformations et mutations, dans leur usage, leur signification et leur forme, mal connues, comme par exemple la place que prirent les bains et la culture thermale dans ces édifices. En tant que phénomènes institutionnels, architecturaux, culturels, gymnases et concours constituent un observatoire privilégié pour examiner les évolutions des sociétés des cités sur le long terme. L’objectif est de conduire une étude systématique de ces phénomènes sur l’Asie Mineure occidentale et méridionale en associant les époques hellénistique et impériale romaine. Cette zone offre un ensemble de sources sans équivalent et une variété des situations culturelles et historiques : régions de vieille colonisation
grecque, communautés indigènes ayant adopté le mode de vie en cités, selon des rythmes et des modalités très variables, fondations hellénistiques et romaines. L’aire choisie offre toutes les potentialités pour étudier de façon nuancée les phénomènes susmentionnés et pour apporter une contribution représentative à l’histoire générale des gymnases dans le monde grec. Le rassemblement de la documentation écrite et archéologique comme les problématiques du projet ont été testées par les deux équipes à Bordeaux et à Munich dans une phase expérimentale, consacrée à la Carie et la Lycie, financée par le LabEx LaScArBx. Le financement conjoint de l’agence Nationale de la recherche (ANR) et de la Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG) permet son extension aux parties occidentale et méridionale de l’Asie Mineure (de la Troade à la Cilicie).
Le projet rassemble vingt-cinq chercheuses et chercheurs, historiens épigraphistes ou numismates, archéologues, spécialistes des Humanités numériques, principalement à Bordeaux et à Munich. Les données rassemblées seront publiées dans une base de données en cours de développement à Bordeaux, qui servira de base à la publication d’une monographie. On trouvera une présentation du projet dans son état actuel sur le site : https://gymnasia.huma-num.fr/
•Missions
La personne recrutée comme ingénieur.e sera chargée du développement du VRE (Virtual Research Environment) piloté par le service des humanités numériques d’Ausonius, AusoHNum, sous la Direction de Nathalie Prévot. Elle sera responsable de l’élaboration, du développement et de la maintenance du système documentaire du projet GymnAsia, comprenant une base de données et une interface web. Le système est destiné à rendre accessible le matériel documentaire (textes, images, données géoréférencées) faisant l’objet du programme et sera réalisé de manière à garantir l’interopérabilité avec les principales bases épigraphiques, SIG et iconographiques déjà existantes. Il intègrera un espace de travail pour la saisie des données, réservé aux chercheurs associés à Gymnasia.
Elle exercera ses fonctions à Bordeaux, au sein d’AusoHNum, et travaillera en étroite collaboration tant avec Pierre Fröhlich que Christof Schuler et les autres collaborateurs du projet.
•Profil attendu
– La personne doit avoir une solide expertise dans le domaine des Humanités numériques, une maîtrise avancée de la gestion des bases de données XML, de la conception des interfaces web dynamiques (langages du web et langages de développement), ainsi qu'une bonne connaissance des méthodes et techniques d'interopérabilité des données et du Web sémantique.
– Une expérience dans des travaux de recherche concernant l’Antiquité serait souhaitée.
– Le poste se trouvant à Bordeaux, une bonne connaissance du français (niveau B2 minimum) est exigée.
– Des bases dans la langue allemande seraient appréciées, mais ne sont pas exigées.

•Modalités de candidature
Les candidatures (CV + lettre de motivation) sont à envoyer à Pierre FRÖHLICH : pierre.frohlich@u-bordeaux-montaigne.fr avant le 28 février  2021



  Assistant.e. Ingénieur.e. archiviste
Affectation :
UMR AUSONIUS
Localisation :
Université Bordeaux Montaigne - Bordeaux
Durée :
CDD de 2 mois
Rémunération :
entre 1 500 et 1 650 € net mensuel en fonction de l'expérience
Prise de fonction :
01 avril 2021 
 

Dans le cadre d’une réorganisation de ses archives administratives et scientifiques, l’UMR 5607, Ausonius, spécialiste des sciences de l’Antiquité et du Moyen Âge, recrute un.e. Assistant.e. Ingénieur.e. archiviste. Elle ou il aura pour mission d’assurer les activités de traitement, de gestion et de stockage des fonds d’archives du laboratoire. La mission requiert de travailler en présentiel en milieu confiné.
Les candidatures, accompagnées d’un CV et d’une lettre de motivation, seront envoyées à sandrine.lavaud@u-bordeaux-montaigne.fr avant le 22 février 2021.


  Chercheur/se contractuel.le en histoire et épigraphie du monde grec ancien
Affectation :
UMR AUSONIUS
Localisation :
Université Bordeaux Montaigne - Bordeaux
Durée :
CDD de 36 mois
Rémunération :
2324€ brut mensuel
Prise de fonction :
01 avril 2021 
 

 La personne recrutée participera aux travaux du projet « GymnAsia. Gymnases et culture athlétique en Asie Mineure occidentale et méridionale aux époques hellénistique et impériale », dirigé par Pierre FRÖHLICH (Institut Ausonius – Université Bordeaux Montaigne) et Christof SCHULER (Kommission für Alte Geschichte und Epigraphik, DAI, Munich), financé par l’ANR et la DFG (2021-2023).

Le projet est consacré à l’étude des formes matérielles et institutionnelles de la culture agonistique et gymnasiale dans les cités grecques d’Asie Mineure du IVe s. a.C. au IIIe s. p.C.
Les époques hellénistique et impériale virent une floraison des concours athlétiques, dont le nombre s’accrut à partir du milieu du IIIe siècle a.C., en particulier en Asie Mineure, et qui connurent leur apogée à l’époque impériale. La condition préalable à ce phénomène était la généralisation de l’entraînement athlétique, de sorte que le gymnase en tant qu’institution et que bâtiment est devenu un symbole de la vie civique dans les villes grecques. Lieux d’entraînement gymnique et militaire, d’éducation, de sociabilité, de transmission de pratiques et de valeurs civiques, les gymnases étaient un sujet de préoccupation majeur des cités grecques ainsi qu’un gouffre financier. Au cours de six siècles d’histoire, ils ont aussi connu de nombreuses transformations et mutations, dans leur usage, leur signification et leur forme, mal connues, comme par exemple la place que prirent les bains et la culture thermale dans ces édifices. En tant que phénomènes institutionnels, architecturaux, culturels, gymnases et concours constituent un observatoire privilégié pour examiner les évolutions des sociétés des cités sur le long terme. L’objectif est de conduire une étude systématique de ces phénomènes sur l’Asie Mineure occidentale et méridionale en associant les
époques hellénistique et impériale romaine. Cette zone offre un ensemble de sources sans équivalent et une variété des situations culturelles et historiques : régions de vieille colonisation grecque, communautés indigènes ayant adopté le mode de vie en cités, selon des rythmes et des modalités très variables, fondations hellénistiques et romaines. L’aire choisie offre toutes les potentialités pour étudier de façon nuancée les phénomènes susmentionnés et pour apporter une contribution représentative à l’histoire générale des gymnases dans le monde grec. Le rassemblement de la documentation écrite et archéologique comme les problématiques du projet ont été testées par les deux équipes à Bordeaux et à Munich dans une phase expérimentale, consacrée à la Carie et la Lycie, financée par le LabEx LaScArBx. Le financement conjoint de l’agence Nationale de la recherche (ANR) et de la Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG) permet son extension aux parties occidentale et méridionale de l’Asie Mineure (de la Troade à la Cilicie). Le projet rassemble vingt cinq chercheuses et chercheurs, historiens épigraphistes ou numismates, archéologues, spécialistes des Humanités numériques, principalement à Bordeaux et à Munich.
Les données rassemblées seront publiées dans une base de données en cours de développement à Bordeaux, qui servira de base à la publication d’une monographie. On trouvera une présentation du projet dans son état actuel sur le site : https://gymnasia.huma-num.fr/
     •Missions
La personne recrutée participera à la collecte des données écrites, principalement épigraphiques, et à leur saisie dans le VRE (Virtual Research Environment) piloté par le service des humanités numériques d’Ausonius, AusoHNum. Elle sera aussi impliquée dans leur analyse scientifique et dans la publication des résultats.
Elle exercera ses fonctions à Bordeaux, en liaison étroite avec AusoHNum, mais travaillera en étroite collaboration tant avec Pierre Fröhlich que Christof Schuler et les autres collaborateurs du projet.
    •Profil attendu
– La personne doit être titulaire d’un doctorat en histoire ancienne, être spécialisée en histoire grecque. Une très solide connaissance de l’épigraphie grecque est attendue.
– Une expertise dans les thématiques du projet et/ou sur les époques hellénistique et impériale serait appréciée.
– Une connaissance technique des bases de données et des Humanités numériques serait attendue, au moins à un niveau élémentaire.
– Le poste se trouvant à Bordeaux, une bonne connaissance du français (niveau B2 minimum) est exigée.
– Une connaissance minimale de l’allemand serait appréciée.
— Conditions pratiques

   •Modalités de candidature
Les candidatures (CV + lettre de motivation) sont à envoyer à Pierre FRÖHLICH (pierre.frohlich@ubordeaux-montaigne.fr) avant le 25 février 20

voir fiche de poste


Octobre 2019
  Assistant ingénieur en exploitation des données SHS 
Affectation : Université Bordeaux Montaigne – UMR 5607 Ausonius
Localisation : Domaine Universitaire, 33607 Pessac
Durée : CDD 10 mois (janvier-octobre 2020)
Rémunération : niveau AI Université Bordeaux Montaigne ; salaire envisagé : autour de 1430€ net mensuel.
Prise de fonction : 01/01/2020 
 

Le contrat est rattaché au laboratoire Ausonius (http://ausonius.u-bordeaux-montaigne.fr) et affecté au pôle des Humanités Numériques (http://ausonius.u-bordeaux-montaigne.fr/services/ausohnum). Sous la tutelle du CNRS et de l’Université Bordeaux Montaigne, Ausonius est une unité mixte de recherche pluridisciplinaire depuis ses origines, installée sur le campus de Pessac, dans les locaux de la Maison de l’Archéologie et de l’Archéopôle. Dévolue à l’étude des espaces, des sociétés et des cultures depuis la Protohistoire européenne jusqu’à la fin du Moyen Âge, elle a très tôt associé des archéologues, des historiens, des historiens de l’art, et des philologues hellénistes et latinistes. Ses activités s’appuient
sur un large ensemble d’outils dédiés à la recherche, à la formation et à la valorisation : la bibliothèque Robert Étienne, le service Ausonius Éditions et le pôle des Humanités numériques AusoHNum.
AusoHNum, est impliqué dans tous les projets du laboratoire, à chacune des étapes de la recherche : l’acquisition, le traitement et l’analyse des données, mais aussi la diffusion web des données enrichies de la recherche (indexation et exposition normées, valorisation et pérennisation des contenus). En dehors d’une expérience internationalement reconnue dans les bases de données des sciences humaines et sociales (SHS), il s’est spécialisé aussi dans la géomatique et la modélisation 3D appliquée à l’archéologie.

voir la fiche de poste


Novembre 2017
 

Postdoctoral research fellow (Balkans and Lower Danube)
PATRIMONIVM ERC-StG n° 716375 – 36 months

 

Le projet PATRIMONIVM, financé par l’ERC pour la période 2017-2022 et hébergé par l’Université Bordeaux Montaigne, recrute un.e chercheur.euse postdoctoral.e à partir du 1er mars 2018 (une date différente peut être négociée).

Comme responsable des sources concernant les Balkans et le Bas-Danube, vous travaillerez au sein d’une équipe de recherche (Institut AUSONIUS – UMR 5607 CNRS/Université Bordeaux Montaigne) composée par le Principal Investigator et par 9 chercheurs. Votre tâche consistera dans la réunion et la saisie des sources textuelles concernant les propriétés impériales dans la base de données numérique Atlas patrimonii Caesaris. En raison de la nature des documents disponibles, vous allez travailler principalement sur des sources épigraphiques. Vous serez aussi responsable de la contextualization historique des sources par rapport à la situation de la propriété privé et/ou publique et aux principales activités économiques de la region, pour pouvoir ainsi déterminer l’origine et la valeur économique des propriétés impériales. Vous serez tenu.e de participer activement aux activités scientifiques du projet (ateliers, colloques) et de rencontrer régulièrement le PI et le reste de l’équipe. Vous serez ainsi invité.e à rédiger les chapitres sur la region balkanique, la Dacie et la Mésie dans le volume collectif consacré à l’histoire de la propriété impériale dans le monde romain.

Il ne sera pas nécessaire de résider à Bordeaux si vous pouvez participer aux réunions périodiques et suivre le programme de travail dans les délais prévus.

Pour vous renseigner sur le projet ERC PATRIMONIVM, vous pouvez visiter cette page : http://patrimonium.huma-num.fr/project.html (en anglais ; une version française sera mis en ligne bientôt)

Vous pouvez télécharger la fiche de poste (en anglais) ici :
http://patrimonium.huma-num.fr/resources/downloads/PATRIMONIVM_Fellow5_Job.pdf

Date limite pour les candidatures : 30 novembre 2017

Début du contrat : 1er mars 2018, mais une date différente peut être négociée

Questions et candidatures (CV + lettre de motivation) à Alberto Dalla Rosa (alberto.dallarosa@u-bordeaux-montaigne.fr), Maître de conférence en histoire romaine (Ausonius – Université de Bordeaux Montaigne)


Mai 2017
  Postdoctoral research fellow (Egypt) –
PATRIMONIVM ERC-StG n° 716375 – 36 months
 
 

The project PATRIMONIVM, funded by the ERC for the period 2017-2022 and hosted by the Bordeaux Montaigne University, aims at realizing the first global study of the economic, social and political role of the properties of Roman emperors from Augustus to Diocletian. Interest in the topic has re-emerged recently, but many questions about the acquisition and use of the properties remain unanswered, particularly because no systematic survey of all available documentation has been produced since the beginning of the 20th century. The project aims at filling this gap creating the Atlas patrimonii Caesaris, a powerful online relational database of all relevant published sources (literary, epigraphic and papyrological). Texts will be encoded in EpiDoc/TEI while other XML standard, such as SNAP for prosopographical data, will be implemented in order to achieve a high degree of interoperability. A multidisciplinary and comparative study, developed through the project’s rich scientific activity (workshops, conferences), will allow to understand the role of the properties as a structuring factor of Roman economy and as a vector of human mobility, economic integration and socio-cultural transformation.

As responsible for the sources concerning Egypt, you will work within a team consisting of the Principal Investigator and 9 other research fellows. You will be responsible for translating and entering the sources in the digital Atlas patrimonii Caesaris; given the nature of the extant documentation, you will principally work on papyrological material. You will also be responsible for the historical contextualization of the sources in relation to the private and/or public landownership and to the main economic activities of the region in order to assess the origin and the economic value of the properties. You are expected to actively take part to the scientific activities of the project (workshops, conferences) and meet regularly with the PI and the rest of the team. Besides the work on the sources, you are invited to author the chapter about Egypt in the final volume about the history of the imperial properties in the Roman world.

There is no obligation of residence in Bordeaux as long as you can attend to the required meetings and conduct your work on schedule.

Deadline for applications: 16th June 2017

Informal enquiries and applications (CV + Motivation letter)

per e-mail to Dr. Alberto Dalla Rosa 

Download the job description


Mars 2017
  CONTRATS DOCTORAUX 2017   

Cette année la clôture des inscriptions pour postuler à contrat doctoral a été fixée par l'École doctorale au 12 juin à 12h00 (informations générales sur le site de l'École doctorale).

L'audition des candidats par le conseil de l'École doctorale aura lieu le 3 et le 4 juillet 2017.

Comme toutes les unités de recherche de l’établissement, l’UMR Ausonius procède à une sélection préalable. Tous les candidats inscrits seront auditionnés par une commission formée par les professeurs et maîtres de conférences habilités à diriger des recherches du laboratoire, et deux candidats au maximum seront sélectionnés pour remonter à l'audition de l'École doctorale.

Cette première audition aura lieu le vendredi 23 juin à partir de 9h30 en salle Pierre Paris. Les candidats auront 10 mn pour présenter leur projet et la commission pourra les interroger durant 10 mn.

Il revient aux directeurs de thèse d'informer directement les candidats qui s'inscrivent avec eux de la date et des modalités de l'audition.


Février 2017

Le laboratoire Ausonius recrute un.e ingénieur.e en "humanités numériques" pour le programme de recherche européen PATRIMONIVM ERC-StG n° 716375 - CDD 5 ans The Ausonius reserach centre recruits a web developer (digital humanities) for the European research programme PATRIMONIVM ERC-StG no. 716375 - 5 years fixed term contract Le programme de financement européen « ERC StarOng Grant » récompense les projets de recherche les plus innovants portés par des jeunes chercheurs dans tous les domaines scientifiques. Lauréat dans le concours 2016, le projet PATRIMONIVM - hébergé par l’Université Bordeaux Montaigne et rataché à l’UMR 5607 Ausonius - vise à réaliser la première étude globale du rôle économique, social et politique des propriétés des empereurs romains à partir d’une base documentaire complète. Le projet a une durée de 5 ans et impliquera une équipe de 9 historiens et un ingénieur en développement de base de données. Le système documentaire de PATRIMONIVM est l’un des éléments les plus ambitieux du projet non seulement à cause du nombre et de la variété des données (sources épigraphiques, papyrologiques, littéraires, données prosopographiques, descriptions de sites, images, données géoréférencées références bibliographiques) mais aussi en raison de l’intégration des derniers standards XML pour la présentation numérique des données. Ces caractères font de PATRIMONIVM l’un des projets de référence pour les humanités numériques au niveau international.L’ingénieur.e responsable du système documentaire est l’un des membres principaux de l’équipe de PATRIMONIVM. Elle/il travaille en concertation avec le coordinateur du projet (Principal Investigator) et les historiens membres de l’équipe. Elle/il participe au programme scientifique du projet et contribue au rayonnement de PATRIMONIVM au niveau international grâce à la participation à colloques et workshops consacrés aux humanités numériques. Elle/Il est radaché.e au projet pendant toute sa durée : à temps plein durant les trois premières années, à temps partiel pour les mois restants.

Télécharger la fiche de poste

The European funding scheme ERC Starting Grant rewards the most innovative research projects led by young researchers in all scientific areas. Among those selected for funding in the 2016 call, the project PATRIMONIVM, hosted by the University Bordeaux Montaigne, aims at realizing the first global study of the economic, social and political role of the properties of Roman emperors using a complete documentary base of all relevant sources. The project lasts 5 years and will involve 9 historians and a web engineer responsible of the database. The documentary system of PATRIMONIVM is one of the most ambitious features of the project, not only because of the number and the variety of the data (epigraphic, papyrological and literary sources, prosopographical data, archaeological descriptions, images, georeferenced data, bibliographic references), but also because of the implementation of the latest XML standards for the digital presentation of ancient sources. These features make PATRIMONIVM one of the leading digital humanities projects at international level.

The engineer responsible for the documentary system is one of the most important members PATRIMONIVM’s research team. She/he will work in close coordination with the Principal Investigator and collaborate with the other team members. She/he will participate to the scientific programme of the project and contribute to the visibility to the project thanks to her/his participation to conferences and workshops on the digital humanities in France and abroad. She/he will be part of the project for its entire duration: full time during the first three years, part time for the remaining months.

Download the job description

 

 

 

 

 

 

 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
LOGO PETRAE
LOGO CPIM
LOGO AQUITAINE DUCALE

halshs

Les travaux de nos chercheurs