visuel-expo-gironde_1734a.png

Dans les coulisses de l'exposition "Villes de Gironde au Moyen Âge"

Un article d'Anne Delaplace (Médiatrice scientifique d'Ausonius)


28 et 29 mars - Salle des Actes - Hôtel Fumé - 8 rue Descartes - Université de Poitiers

AFFICHE-MEMORIA-WEB_f67e0

table ronde internationale

MEMORIA IN AETERNUM ?
Le recyclage des inscriptions de l'Antiquité en Aquitaine. Perspectives comparées

Consultez le programme


mercredi 20 mars - salle des thèses de la maison de la Recherche - Université Bordeaux Montaigne
Dans le cadre du programme de l'école doctorale Montaigne humanités  À la croisée des savoirs

Sexes et genres. Objets et pratiques funéraires du Néolithique à l'âge du Fer, en Aquitaine et ailleurs

Une archéologie du genre se développe depuis quelques années dans les milieux de la recherche et de l’enseignement, qui s’appuie largement sur les corpus funéraires : tombes individuelles et monuments collectifs avec leur matériel. La lecture exceptionnelle qu’offre le milieu funéraire en matière de genre, permet de montrer que les hommes, les femmes et les enfants ne sont pas traités à égalité dans aucune culture. Au contraire, ils peuvent être distingués grâce à un mobilier propre à leur sexe ou à leur classe d’âge, mais aussi selon des rituels caractérisés impliquant différents gestes liés à l’enterrement ou à la crémation ou encore à des spécificités dans le traitement des corps ou l’architecture des tombes. Bien sûr, la hiérarchie sociale impose également des codes qui entrent en jeu dans l’inégalité des traitements funéraires. Les analyses isotopiques ou d’ADN complètent de plus en plus fréquemment aujourd’hui l’analyse archéologique des vestiges. Ils montrent que la circulation des individus est souvent genrée : les femmes circulent davantage que les hommes et plus loin, dans le cadre de résidences patrilocales et de réseaux matrimoniaux. Ils montrent également une inégalité d’accès à l’alimentation en fonction des sexes et des âges. Enfin, la visibilité des enfants est souvent affaire de culture. Dans certaines cultures, les enfants absents des cimetières, sont juste présents dans l’habitat. Dans d’autres, au contraire, ils sont valorisés par un mobilier abondant et riche, qui porte l’empreinte du sexe de l’enfant.

Placée sous l’égide de la pluridisciplinarité et du temps long, du Néolithique au Moyen-âge, cette journée sera consacrée aux thématiques de l’inégalité sociale et sexuelle et in fine du genre au travers d’une diversité de cas d’étude relatifs aux pratiques funéraires, aux objets déposés dans les tombes et les monuments, aux isotopes et à l’ADN, ainsi qu’aux sources iconographiques et textuelles. Le but de cette journée est d’informer enseignants, chercheurs et étudiants liés à l’école doctorale de notre université du potentiel heuristique des approches du genre pour l’étude des sociétés du passé comme de promouvoir ces approches dans le futur. Cette journée scientifique est organisée en lien étroit avec le BIG Bordeaux Interdisciplinaire Genre, afin d’élargir les perspectives d’étude du genre.

Consultez le programme

Résumés des communications


mercredi 21 février - salle des thèses de la Maison de la Recherche (MLR001) de 8h30 à 16h30 - Université Bordeaux Montaigne

 

Journée d'étude organisée par Maëlle Métais et Mégane Moulon, doctorantes d'Ausonius

Commande, atelier, diffusion : la production « en série » dans les sociétés anciennes
Cette journée ambitionne de questionner la notion de production « en série » sur une période large s'étalant du Ve siècle a.C. au début du XVIe siècle p.C. afin d'y repenser les notions d'art et d'artisanat. Il s'agit de mieux comprendre les méthodes et les outils d'analyse qui permettent aujourd'hui, dans différentes disciplines, d'identifier une production en série et de mettre à jour les étapes de création, de fabrication et de diffusion des œuvres et des objets dans l'Antiquité et au Moyen Âge. Elle s'inscrit dans le programme de formation de l'école doctorale, c’est pourquoi nous avons choisi de faire intervenir des doctorants et jeunes docteurs de l'Université Bordeaux Montaigne et d'autres universités pour encourager les échanges et nourrir le débat dans une approche interdisciplinaire.

La journée s'ouvrira par une communication de Markus Schlicht, chercheur CNRS et membre du laboratoire Ausonius, qui proposera une approche de la notion de production « de masse » à la fin du Moyen Âge, avant de laisser la place aux communications des différents intervenants. À la pause méridienne, un buffet sera proposé aux intervenants et au public pour poursuivre de manière plus informelle les discussions.

Consultez le programme


mardi 20 février - Amphi archéo (ACH005) de la Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
Journée d'études organisée par les étudiants de Master 2 Lettres classiques et Histoire ancienne

Regards croisés sur les sociétés antiques

 Cette rencontre interdisciplinaire a pour ambition de croiser les thèmes de recherche, sources et méthodes de chacun pour offrir quelques clefs de compréhension du monde gréco-latin.

Consultez le programme


 

7 et 8 février - Salle Jean Borde de la MSHA - Université Bordeaux Montaigne

Colloque du GER Jeune recherche
La guerre et la ville

Consultez le programme


mardi 13 février - Salle Master Pro (ACH038) de la Maison de l'archéologie

Journée d'études organisée par Aurora Panzinca (Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique, SPHERE) et Sabine Rommevaux-Tani (CNRS, Ausonius)

Les problemata en langue vernaculaire

Les problemata sont des ensembles de questions sur des sujets divers, des mathématiques à l'éthique, de la médecine à la météorologie, de la musique à la botanique. Leur tradition, qui remonte à l'Antiquité, se situe au croisement de la littérature savante et de la culture populaire. Dans cette journée, nous nous intéresserons aux recueils de problemata en langue vernaculaire composés entre le XIIIe et le XVIIe siècle.
consultez le programme


jeudi 15 février
Odéon de l'Archéopôle - 8 esplanade des Antilles - université Bordeaux Montaigne

Journée d'études organisée par les étudiants de master 2 Études médiévales
Autour du lien social au Moyen Âge
Cette étude prend place sur une période longue de près d'un millénaire, et s'étire sur un espace géographique considérable, des pays scandinaves au Nord à la péninsule Ibérique au Sud, de l'Angleterre à l'ouest jusqu'à l'Arménie à l'est. Par conséquent, une telle étude s'applique à des groupes, es populations, des peuples très hétérogènes. A l'échelle même des individus, cette hétérogénéité est très forte : des femmes et des hommes, des enfants et des adultes, ruraux et citadins, laïcs et religieux, minorités et marginaux ; des professions, des statuts économiques, politiques, sociaux ou encore maritaux très différents, composant un tissu social complexe. Notre projet est triple : avant toutes choses, il nous faudra cibler ces liens dans nos sources, et en relever toutes les mentions. Une fois les clefs en mains pour les identifier, le processus de création de ces liens nous intéressera. Enfin, et sans tomber dans une étude du lien rompu et donc du conflit, nous souhaitons aborder les raisons de son érosion et les possibilités de réparation.

Consultez le programme


Jeune recherche : entretien avec Julien Gravier, doctorant en Sciences archéologiques
à l’École doctorale Montaigne Humanités (ED 480) et rattaché au laboratoire Ausonius (UMR 5607)

Tout récent lauréat d’une bourse de formation à la recherche de l’École Française d’Athènes, dont le soutien lui permettra d’effectuer en mars 2024 un séjour à visée documentaire sur la paléo-métallurgie du fer à Délos et en Eubée (site d’Érétrie), Julien Gravier retrace les points-clés de son cursus, mené à l’Université Bordeaux-Montaigne, et précise les enjeux personnels comme professionnels attachés à sa thèse de doctorat. lire l'article d'Anne Delaplace (médiatrice scientifique Ausonius)


mercredi 24 janvier
amphi archéo (ACH005) de la Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne

Première journée d'archéologie d'Ausonius : les missions en France et à l'étranger
Organisée par Laetitia Borau (CNRS), Marielle Bernier (CNRS) et Laurence Cavalier (UBM)

Ausonius porte de nombreux chantiers archéologiques en France comme à l'étranger. Le laboratoire souhaite valoriser cette recherche scientifique par l'organisation d'une journée consacrée aux fouilles archéologiques, dirigées par les membres du laboratoire ou les associés. Afin de montrer la diversité et le dynamisme de ces différentes missions, de courtes présentations relatives aux différents terrains d'étude du laboratoire notamment en Aquitaine, en Grèce, en Italie, en Espagne ou en Afrique du Nord, seront proposées par les Responsables d'opération.

C’est avec plaisir que l’UMR Ausonius accueillera le mercredi 24 janvier la communauté scientifique mais également les étudiant.e.s de l’Université Bordeaux Montaigne intéressé.e.s par la recherche archéologique et susceptibles de venir se former sur nos chantiers.
Consultez le programme


vendredi 26 janvier
Odéon de l'Archéopôle - Université Bordeaux Montaigne
Workshop organisé par : Dmytro KyosaK (GPR Human Past) et Natacha Trippé (MCF histoire de l'art et archéologie du monde grec antique)

Modelling Urbanisationin Archaeology

L'atelier "Modelling Urbanisation in Archaeology" vise à mettre en lumière les dernières méthodes de modélisation du phénomène urbain à partir de données archéologiques. Plusieurs outils méthodologiques ont été développés récemment, comme la modélisation basée sur les agents (ABM), les modèles de générateurs urbains, l'analyse des réseaux sociaux, etc. Les experts en méthodologie invités présenteront les techniques les plus récentes. De leur côté, les membres de l'Action Villes du GPR 'Human Past' présenteront leurs réalisations en matière d'analyse et de synthèse des sources archéologiques sur l'urbanisation en Aquitaine. La rencontre de l'archéologie et des méthodes quantitatives, de la théorie et de la pratique, permettra, nous l'espérons, de découvrir de nouvelles façons de comprendre la formation et le développement des villes en Aquitaine et ailleurs.

Consultez le programme


Retrouvez l’entretien de Patrice Brun (Professeur émérite d’histoire grecque de l’université Bordeaux Montaigne, Ausonius) avec Laurent Capdetrey (Professeur d’histoire grecque de l’université Bordeaux Montaigne, directeur adjoint d’Ausonius) à la librairie Mollat (Bordeaux) pour la sortie de son livre  Aristide 'Le Juste'. L'art et la manière de fabriquer un héros dans la cité démocratique. 
Collection Scripta antiqua (175), Bordeaux, 2023 - 256 p.   25 €


De Florence à Bordeaux : le discret parcours d’une création statuaire, les Lutteurs de Florence

Un article d’Anne Delaplace – Médiatrice scientifique

Conservés à la galerie des Offices à Florence, Les Lutteurs de Florence, ou Lutteurs Médicis, composent un groupe statuaire en marbre, considéré comme la réplique romaine (Ier siècle avant J.-C. ?)
d’une oeuvre grecque de l’époque hellénistique (IIIe- IIe avant J.-C.), affiliée à la tradition de Lysippe, le célèbre bronzier du IVe siècle avant J.-C.
Issu de l’atelier des musées nationaux en 1896, le moulage bordelais tiré de l’oeuvre des Offices fait partie des premiers plâtres réunis au sein de la collection de l’ancienne Faculté des Lettres de Bordeaux. Sa récente restauration fournit l’occasion de revenir sur les fortunes et les infortunes d’un type statuaire peu répandu, qui inspira néanmoins les artistes européens de la fin du XVIIe siècle, dont le talentueux bronzier florentin Massimiliano Soldani Benzi. Lire la suite


Les Lutteurs de Florence font peau neuve

Un article de Anne Delaplace, médiatrice scientifique du laboratoire Ausonius

 
Aline Raux, restauratrice agréée, procède au nettoyage du groupe des Lutteurs.

Le 02 octobre 2023, le moulage en plâtre du groupe statuaire d’origine antique dit des Lutteurs de Florence, issu des collections historiques et pédagogiques de l’université Bordeaux Montaigne, émerge du conditionnement en bois qui l’abrite depuis trois ans.

Retenu par l’équipe franco-allemande du projet de recherche GymnAsia, coordonné par Pierre Fröhlich (Ausonius) et son homologue Christof Schuler (Munich), le groupe doit figurer en bonne place au sein de l’exposition du même nom, consacrée aux origines de l’olympisme et accueillie en partie au musée d’Aquitaine à compter du 18 mars prochain. Pour rendre sa lisibilité à l’œuvre, une restauration s’imposait. Lire la suite


Isabelle Sidéra (DR CNRS, Ausonius) à la recherche d'un habitat néolithique à Andernos.

Voir le reportage de TVBA


Dans le cadre de la signature de la convention entre le Musée d'Aquitaine et l'Université Bordeaux Montaigne, et, plus largement, entre la Mairie de Bordeaux et l'Université, une manifestation est organisée pour mettre en valeur les multiples collaborations entre notre Université et le Musée d'Aquitaine.
informations et programme

Le jeudi 19 octobre 2023 au Musée d'Aquitaine (20 Cours Pasteur, 33000 Bordeaux). À l'occasion de cette riche journée, le musée ouvrira gratuitement ses portes dès 16h aux étudiant·es de l'Université Bordeaux Montaigne.

 
Actualités passées